Accueil > Musiciens > DANDOIS Jean-René

Mr

DANDOIS Jean-René

Braine-le-Comte

Publié: jeudi 8 janvier 2009, par Jean-René Dandois

Toutes les versions de cet article : [français] [français]

Nationalité belge.
Age : 64 ans.

Ster : Quelle profession as-tu exercé ?
J’ai été instituteur à l’école primaire d’application de l’école normale de Braine-le-Comte.

Ster :Quand et où as-tu commencé la musique ?
Dès le début de ma retraite en 2001 , j’ai décidé d’apprendre la musique. J’ai débuté à l’école de musique de l’harmonie communale de Rebecq, 2 ans de clarinette. J’ai suivi 1 an de cours à l’académie de Braine-le-Comte. L’atmosphère trop académique ne me convenait pas. Je continue les cours en privé avec Madame Vinciane Maus.

Ster : As-tu d’autres hobbies ?
J’ai joué 7 pièces de théâtre.
J’ai fondé une équipe de football d’amateurs avec les profs de l’école normale. Chaque année j’organisais un match à l’étranger : Londres , Paris , Amsterdam, Coblence,…..
J’ai joué au foot avec Soignies en 1ère provinciale ; des blessures aux genoux m’ont contraint d’arrêter ce sport . J’ai alors joué au tennis en interclubs avec le Pignolet de Braine.
L’hiver nous faisions du ski de fond en famille ; ce fut l’occasion de participer à des courses comme la Fagnarde et L’Eifel Ski Tour. Les genoux me faisant souffrir, je me suis tourné vers le cyclotourisme ;le Braquet Brainois est mon club depuis pas mal d’années. Le goût d’organiser et le désir d’élargir mes horizons ne m’ont jamais quitté. J’ai participé à des randonnées internationales inoubliables : Paris-Cambrai 240 km avec départ de la Tour Eifel à 5h du matin et traversée de Paris à vélo ; Lille-Hardelot ;Braine-le-Comte-Cologne ;les Montagnes de Reims ; Paris-Honfleur ;des brevets de 200 et 300 km ; l’Ardéchoise dans une ambiance du tonnerre avec 12000 participants ; le Marathon des Dolomites en Italie, 15000 participants dans un décor mythique avec des pourcentages affolants ,voilà pour les randonnées sans étapes.
Pour fêter mes 50 ans, j’ai participé au Tour de France Cyclotouriste en 1996 : 3250 km,21 étapes, 24000m de dénivelé et départ de Redon.
En 2002 , je suis parti à vélo de Braine-le-Comte pour rejoindre Saint Jacques de Compostelle en 18 jours, 2200 km en passant par Le Puy en Velay.
En 2004, je refais un Tour de France : 3300 km, 32000 m de dénivelé, 21 étapes, départ de la Rochelle. Tous les grands cols des Alpes et des Pyrénées ainsi que le Ventoux ont été escaladés.
Je roule aussi avec Cyclo-cœur , un club cyclo-tandem pour non-voyants ; avec mon épouse nous faisons partie de l’association Handi-Rando, un club de randonnées pour personnes à mobilité réduite : promenade en Joëlette dans les forêts et les montagnes . Dans ces deux clubs c’est une ambiance extraordinaire car tous ces handicapés sont des personnes exceptionnelles.
En 1996 j’ai reçu le mérite sportif de la ville de Braine-le-Comte, prix du jury.
De tout ceci, je n’en tire aucune vanité, je retiens : la découverte de nouveaux horizons, la rencontre avec les autres, le dépassement de soi-même, la belle nature, les grandes rigolades,
les grands moments de solitude, le goût de l’effort et la joie de retrouver les siens au retour des randonnées. Tout ceci a été possible grâce à la complicité de mon épouse Josée.

Ster : Pourquoi as-tu choisi le sax ténor comme instrument ?
C’est un instrument qui m’a toujours fasciné : souplesse, variété, fantaisie. Le sax ténor c’est un peu moi et moi c’est un peu le sax ténor. A nous deux , on ne fait qu’un.

Ster : Comment es-tu arrivé chez nous ?
De Ster est venu jouer à Braine-le-Comte et à Houdeng. Le répertoire m’a envoûté ; c’est ce genre de musique que je veux jouer.

Ster : En tant que nouveau ,quelles sont tes impressions envers l’orchestre, le chef de musique ou le choix des morceaux ?
Je me sens bien au sein de l’orchestre ; j’y apprends beaucoup .Chacun s’applique à donner le meilleur de lui-même. C’est un ensemble qui a beaucoup de rythme ; les arrangements sont très bien choisis. J’apprécie la persévérance du chef, sa manière de diriger est très claire. Ses messages sont distillés adroitement . Je suis un jeune musicien de 64 ans et j’ai encore bien des choses à apprendre en musique.

Ster :Te sens-tu à l’aise au pupitre ?
Oui sauf quand je dois jouer en solo. Je suis un peu coincé quand je dois jouer rapidement les croches et les doubles croches !!

Ster : Joues-tu dans un autre orchestre ?
Je joue à l’harmonie communale de Rebecq, à l’harmonie Saint Joseph de Braine-le-Comte, au Southern Brussels Concertband de Drogenbos et avec l’ensemble instrumental de l’académie de Braine-le-Comte. C’est un peu trop……

Ster : Comment as-tu vécu ton premier concert ?
C’était au complexe sportif d’Evere. J’avais le trac ; j’avais peur de mal jouer.

Ster : Le concert de fin d’année est un concert pour lequel le chef de musique est très exigeant ; comment supportes-tu le stress avant ce concert ?
Le concert de fin d’année , c’est un cadeau qu’on offre au public. Un cadeau doit être exceptionnel et la présentation sera soignée ; il est donc normal que le chef soit exigeant.
Le stress et le trac sont des éléments qui donnent de l’importance à l’événement qui se prépare.

Ster : Quelles sont tes impressions sur le concert de fin d’année ?
Belle conception qui rassemble spectacle et concert. Les musiciens sont les acteurs principaux puisqu’ils interviennent dans toutes les parties du spectacle.
Je ressens une grande satisfaction : un petit musicien comme moi qui participe à un grand événement !

Ster : As-tu des suggestions à apporter ?
Il faut expliquer à un maximum de personnes, jeunes et moins jeunes, que jouer de la musique peut leur apporter beaucoup de satisfaction.
C’est tellement beau la musique…. !!!

Répondre à cet article