Accueil > Stermania > Le Mot du Président > Le mot de Président (01/2010)

Le mot de Président (01/2010)

Publié: vendredi 22 janvier 2010, par Michel Possoz

Toutes les versions de cet article : [français] [Nederlands]

Permettez-moi de vous dire, une fois de plus, combien je suis heureux et fier des résultats obtenus par l’Harmonie au cours de l’année écoulée, celle de son 130e anniversaire.

Je tiens, tout particulièrement, à remercier Madame Christiane Verbelen pour son efficace organisation du déplacement de l’Harmonie à Clinge, en Hollande, suite à l’invitation de l’Harmonie « Weldoen door Vermaak » que nous avions accueillie à Evere le 4 octobre dernier.

Le concert s’est terminé par l’exécution conjointe, par les deux formations, dirigée par Paul Schoovaerts, et de Dirk Verholle.

Une fois de plus, le public n’a pas ménagé ses applaudissements.

La cordiale entente, que chacun d’entrevous manifeste en toutes occasions est à l’origine de la cohésion avec laquelle nos musiciens réussissent, lors de chaque concert, à captiver et à enthousiasmer le public.

L’année 2009 s’est ensuite clôturée par notre traditionnel Concert de Gala rehaussé par les prestations de nos "Guest Stars" Nadia et Gene Summer.

A cette occasion, je tiens à remercier Madame la Vice-Présidente Eliane Lepoivre-Daels qui m’a remplacé au pied levé pour accueillir nos auditeurs.

Je la remercie surtout pour m’avoir suggéré de m’adresser, par la voie des ondes, à l’Orchestre et à son Chef.
J’ai donc été présent, en pensée, les 19 et 20 décembre dernier.

L’année 2009 ayant été un "GRAND CRU", je souhaite ardemment que l’Harmonie connaîtra, dans les années qui viennent, des succès plus éclatants et mérités.
Merci Paul, merci musiciennes et musiciens, merci également à ceux et celles qui travaillent pour eux en coulisse.

Hélas, nous avons vécu, entretemps, des moments moins agréables.
L’état de santé de certains d’entre nous, n’est-ce pas Gilbert, Monsieur Jean, Pierrot, Paul, a entraîné de l’inquiétude à leur sujet. Heureusement, grâce à leur volonté et à leur courage, ils ont pu surmonter leur handicap et retrouver l’allant que nous leur avons toujours connu.

Cela n’a pas été malheureusement le cas pour Michel Paternoster que nous avons accompagné, ce 2 janvier, vers sa dernière demeure. Nous avons perdu en lui un excellent musicien et chaleureux collègue. Michel, nous garderons de toi un excellent souvenir.

Je souhaite que 2010 nous permette de vivre ensemble de nouvelles aventures musicales ou autres, à commencer par une excellente RACLETTE VALAISANE le 6 février prochain, suivie d’une soirée dansante et je présente à tous ceux qui me lisent et à celles et ceux qui leur sont chers mes vœux sincères et les meilleurs pour une année à vivre en bonne santé et dans la prospérité.

Le Président,

Eugène Moreau

Répondre à cet article