Accueil > Musiciens > Ancien et traduction > SCHOOVAERTS Paul

Directeur artistique

SCHOOVAERTS Paul

Publié: jeudi 7 novembre 2002, par Paul Schoovaerts

Toutes les versions de cet article : [français] [Nederlands]

Paul fit ses premiers pas dans le monde de la musique à l’académie de Schaerbeek, puis à Forêt où il remporta la médaille du gouvernement au concours de clarinette.

Il poursuivi ses études musicales au Conservatoire Royal de Gand sous la direction du célèbre

professeur Monsieur Jean TASTENOE. Il y obtint le premier prix de clarinette, transposition,

musique de chambre et de solfège. De 1970 à 1973 il fut clarinette solo de l’orchestre des " Jeunes Musiciens Reine Elisabeth ".

Jean TASTENOE lui conseilla de prendre part aux examens auprès des Musiques Militaires Belges, ce qu’il fit. C’est ainsi que depuis 25 ans déjà il fait partie de la Musique Royale de la Force Aérienne Belge où il débuta comme deuxième clarinette solo, et en devint le secrétaire en 1990.

Il fut nommé professeur de clarinette aux académies de musique de Forêt, de Jette et de Evere.

En 1973, il prit la direction de l’Harmonie St Cécile de Machelen ; tâche qu’il accomplit jusqu’en 1982.

En 1976, il fut demandé comme chef d’orchestre à l’Harmonie " De Eendracht " de Haren.

Il parvint à rehausser le niveau de cette harmonie et en un minimum de temps, il en fit un grand orchestre (Brussels Concertband) qui obtint de nombreux succès tant en Belgique qu’à l’étranger.

Sous sa direction, le " Brussels Concertband " enregistra deux L.P. et un C.D.

Après un différent avec l’un des membres du comité, il passa la baguette à son collègue Guido DE RANTER.

Paul fit ses premiers pas de clarinettiste à l’âge de 8 ans dans l’Harmonie Royale " De Ster ", de Evere.

Cette phalange se trouvait alors sous la direction de Monsieur Pierre WEEMAELS. Cet éminent, chef d’orchestre, compositeur-arrangeur lui apprit toutes les finesses de la direction d’orchestre. Ce fut donc un très grand honneur, quant à la mise à la retraite de Monsieur WEEMAELS, le comité proposa la baguette à Paul.

C’est en 1988 que Paul SCHOOVAERTS, reprit l’Harmonie Royale " Ste Cécile " de Humbeek.

En 1992, il eut l’occasion de reprendre l’Harmonie Royale " Cecilia " de VILVOORDE.

Comment Paul SCHOOVAERTS conçoit-il l’avenir de l’Harmonie ?

Tout d’abord : travailler dur avec ses musiciens afin de stimuler la jeunesse et de prouver à cette même jeunesse qu’une harmonie ne joue pas uniquement en rue mais peut très bien interpréter des œuvres classiques, semi-classiques, modernes et même de " JAZZ ".

Répondre à cet article