Accueil > Direction et comité > DONDERS Leontine

Mme

DONDERS Leontine

Diegem

Publié: vendredi 20 juin 1997, par Leontine Donders

Toutes les versions de cet article : [français] [Nederlands]

Âge : 53 ans
Nationalité : belge
Profession à temps plein : femme du chef de la Ster !
Sa famille se résume à un mari, des parents, 3 enfants, 7 petits enfants (dont 2 de cœur) et une cinquantaine de musiciens.
Ses amis : 200 à 300 membres de la Ster.

Rue Albert Schweitser, 56

1831 Diegem.

Tel. : 02/720.85.80

Eh non, ce n’est pas une musicienne, mais c’est bien plus que ça…
Elle ne connaît rien de la musique, mais qu’est ce qu’elle a comme rythme et comme punch !
Les crescendos, elle les connaît, toutes ses journées en sont remplies.
Il est peut être temps de la remercier, notre secrétaire, notre femme du chef, notre mère de musiciens, grand mère de 5 petits bouts.
Eh oui, notre Léontine, assume tout ça toute seule… et souvent sans le moindre merci…

Je crois vraiment qu’il est temps de lui envoyer des fleurs, d’une fois la mettre sur un piédestal.

Il faut peut être se rendre compte qu’être la femme d’un chef d orchestre n’est pas tous les jours très rose, on se réveille en parlant de musique, dîne avec les enfants en parlant de musique et on va se coucher de même…

C’est pas non plus toujours facile d’assumer les petits bobos d’un mari se sentant délaissé quelques fois, ceci mélangé aux petits-enfants qui viennent manger la plupart du temps les midis. En plus d’aller soigner les plus âgés de la famille.

Ce n’est pas pour rien que parfois, eh oui, notre Léontine va se coucher à 2 heures du matin, pour pouvoir terminer son « Ster’mania » dans le calme quand tout le monde est au lit, et se réveille vers 5 heures pour être sûre d’avoir le temps de terminer son repassage qui attend…
Car oui, il peut y avoir des concerts en vue pour lesquels le téléphone n arrête pas de sonner pour réserver des cartes, des dîners, des fêtes genre carbonnades ou stoemp. Où on est occupés 2 à 3 jours jusqu’aux petites heures pour essayer d’offrir le meilleur de nous aux gens qui viennent manger. Les menus, les sous-plats, les commandes de nourriture, de matériel, tout ça c’est souvent sur ses épaules. Elle qui, de son côté, malgré qu’on ait confiance en elle, panique, par peur d’oublier ou de faire quelque chose de mal .Peur que quelque chose irait de travers, peur de perdre des musiciens (sa famille, donc) des membres (des amis). Car tout le monde est toujours le bienvenu chez « Titine ».

Car sa seule préoccupation, c’est de rendre les autres heureux et de les voir contents…
La plupart de ses journées sont très faciles a réciter, aucun moment rien qu’à elle !

On se lève, avec le réveil malgré qu’on soit prépensionnée pour aller conduire les petits enfants à l’école, en veillant à ce qu’ils déjeunent, et boivent leur « choco-milk » préparer le dîner du midi, pour les 5 petits bouts, se dépêcher car on doit faire des photocopies des partitions pour les musiciens, ou un peu le ménage, entre temps il est midi, on doit donner à manger, les reconduire à l’école, puis on va faire le tour des plus âgés de la famille pour les soigner et leur donner les soins nécessaires, on repart à l école et on fait les devoirs avec les petits jusqu’à ce que les parents reviennent de leur travail.

Quand tout le monde est parti ils est la plupart du temps 17h30 et, non, notre Léontine n’a pas fini, elle a un living à ranger, car des petits bouts, ça fait du désordre, et elle doit consacrer un peu de temps à son petit mari, qui serait perdu de ne pas la voir 5 minutes auprès de lui. Qui, lui, se sent parfois délaissé ou qui se réfugie dans son bureau pour fuir le bruit de tous ces garçons. Le mari qui crie d’un étage plus bas : « Pilou, t’as pas 2 minutes » une phrase que vous, les musiciens, devriez déjà un peu connaître.

En faisant tout ça elle parvient la plupart du temps à encore faire à manger tous les jours, et à consacrer beaucoup de temps à ce qui pourrait encore améliorer la Ster.
A nous faire un superbe journal tous les 3 mois, et qui en demande, du temps !

Et je me demande où elle le trouve, ce temps !
Il faut se dire que chercher des articles intéressants, tellement variés, les publier, gérer tout ça, ça prend du temps.
Et pourtant, tous les 3 mois, vous avez la joie d’ouvrir ce petit journal plein d’anecdotes, de blagues, de nouvelles, parfois comique, parfois plus triste, où encore une fois elle essaye de ne rien oublier, ni personne.

Mais du temps pour elle-même, elle ne s’en réserve que très peu.
Son mari, ses enfants, et sa famille les musiciens passent de toute façon avant tout.

Et je trouve que ça mérite vraiment d’être remercié !!!!!
Merci, Léontine, pour tout ce que tu fais pour ta famille, tes musiciens, tes membres.

Et de ma part, merci maman, d’être ce que tu es, qui tu es !
Valérie

Répondre à cet article

Navigation