Accueil > Musiciens > Ancien et traduction > PLATEAU Maxime

Mr

PLATEAU Maxime

Anderlecht

Publié: mardi 8 avril 2003, par Michel Possoz

Toutes les versions de cet article : [français] [Nederlands]

Maxime Plateau

Nationalité : française

Ster : y a-t-il longtemps que tu es en Belgique ?
Je suis arrivé en Belgique en novembre 2002.

Ster : Quelle est ton activité professionnelle ?
Je répare les instruments de musique à vent

 Ster : Où et quand commenças-tu à jouer de la musique ?
J’ai débuté chez moi à Pierrefonds, grâce à ma mère qui est pianiste et professeur de piano, j’ai donc débuté par des cours de piano, de solfège, mais je n’y portais pas grand intérêt. Plus tard ma maman a décidé de fonder une école de musique et là j’ai eu le choix entre beaucoup d’instruments, et à mes 10 ans, j’y ai choisi le saxophone.

Ster : Pourquoi et comment avoir choisi le sax baryton ?
Avant de venir m’installer en Belgique je n’avais jamais soufflé dans un saxophone baryton. C’est en arrivant en Belgique que l’on ma proposé d’en jouer (j’ai débuté à Drogenbos dans la société du Southern Brussels Concert Band où il y avait déjà moult saxophones ténors) dès lors je l’ai toujours gardé et je pense que je le garderai.

Ster : Joues-tu également d’un autre instrument ?
De par mon travail, je me dois de savoir jouer ou souffler dans un instrument, quel qu’il soit !
Outre les saxophones, je sais faire pouet pouet dans à peu près tous les instruments.

Ster : La musique ne connaît pas de frontières dit-on, le vis-tu ainsi ?
Oui tout a fait , même si on peut parler de différences dans l’apprentissage de celle-ci.

Ster : N’as-tu jamais envisagé de devenir musicien professionnel ?
Lorsque j’ai eu 16 ans, mon père m’a dit : "ton métier, tu vas le faire pendant encore 40 ans, choisis le bien. " J’y ai beaucoup réfléchi et les 2 grandes idées qui en sont ressorties étaient soit être saxophoniste ou bien réparer les instruments
j’ai choisi la réparation.

Ster : Depuis quand joues tu chez nous, et comment es-tu arrivé chez nous ?
Je suis arrivé chez vous en juin 2003. Pierrot qui jouait avec moi à Drogenbos m’a demandé si cela m’intéresserait de venir jouer avec vous à Evere , c’était en premier lieu pour le voyage en Slovénie. J’ai donc rejoint le groupe et j y suis resté.

Ster : Te sens-tu bien parmi nous ?
Je m y sens très bien et je trouve que les efforts faits par le comité nous font nous rapprocher de plus en plus et c’est une excellente chose.

Ster : Joues-tu également dans un autre groupe ?
Oui je joue également a Drogenbos ( chez Yves Treuttens ) et aussi a Jette ( Dominique Leconte).

Ster : L’ambiance et l’entente entre musiciens est-elle très différente de la France ?
Non, c est assez similaire, on se retrouve pour s amuser, jouer de la musique et profiter de tout ça malgré le fait qu’il y ait beaucoup moins d’harmonies qu’en Belgique.

Ster : Comment vis-tu le stress que dégage notre chef durant les dernières répétitions avant un grand concert ?
Plutôt bien . J’aime assez les dernières répétitions pour le coté " sérieux " qu’ elles dégagent

Ster : As-tu des concerts qui te plaisent plus que d’autres ?
Oui j’aime énormément les concerts qui se passent dans les petit villages comme Bioul , Noville-les-Bois,... ce coté où on vient pour s amuser , ce sont à mon sens des concerts où la plupart des musiciens sont détendus.

Ster : Quel style de musique écoutes-tu ou joues-tu de préférence ?
J’aime beaucoup de styles de musique, le classique, la variété, le jazz, même les musiques contemporaines comme la techno et ses dérivés, bien qu’en ce moment j’aie une préférence pour le rock et le hard rock des années 80 et 90.

Ster : As-tu d’autres hobbies ?
La musique prend un grosse part de ma vie mais j’ai quand même d’autres activités à côté comme les jeux de rôle , les jeux de société , les jeux de plateau ( jeux où de petite figurines s’affrontent ) et j aime passer du temps devant mon pc.

Ster : Quel message voudrais-tu passer aux jeunes musiciens de l’orchestre ?
May the force be with you.

P.-S.

Réparavent

Répondre à cet article